Chez Nous., une marque de mode

éthique et inclusive

Tout a commencé par une passion, une identité et un constat. Une passion pour la mode, une identité franco-tunisienne et le constat des effets désastreux de la fast fashion. C’est donc ainsi que Camélia Hafsa Barbachi, 24 ans, a créé Chez Nous., une marque de mode éthique et inclusive. 

« C’est mieux ici ou là-bas? »

Comme beaucoup d’enfants d’immigré.e.s, Camélia se rendait tous les étés dans son pays d’origine, la Tunisie. Là-bas, on lui demandait souvent “C’est mieux ici ou là-bas?”. Question fatidique à laquelle les immigré.e.s et leurs enfants sont souvent confrontés, comme l’évoquait par exemple Numidia de l’association Ghett’Up dans notre épisode sur la double culture. Camélia a donc fait l’expérience de se sentir étrangère dans le pays de ses ancêtres, pays auquel on est pourtant renvoyé quand on vit dans un pays différent de son pays d’origine. Le fameux “rentre chez toi !” sonne aussi familier, tant Camélia a pu l’entendre plus jeune. “Peu importe où tu es, on te renvoie à ton chez toi” nous confie-t-elle. C’est pour faire un clin d’oeil à sa double culture, se réapproprier le fait d’être à la fois partout et nul part chez soi qu’elle a nommé sa marque Chez Nous., une expression utilisée en arabe pour faire référence aux binationaux qui lorsqu’iel.elle.s évoquent la France disent “chez nous là-bas.”

Chez Nous., une marque de mode éthique et inclusive 

Passionnée par l’univers de la mode, Camélia s’en est éloignée après avoir réalisé les effets néfastes de la fast fashion. Elle avait quand même conscience que ne plus consommer de vêtement n’était pas une solution adaptée à tous, tout comme l’offre de vêtements éthiques. C’est cette inadéquation entre l’importance de changer de modèle et les solutions proposées pour impulser ce changement qui l’a motivé à créer Chez Nous. Le manque de représentation des personnes racisées (et des minorités de manière générale) dans l’industrie de la mode a aussi été un puissant vecteur de motivation pour la jeune franco-tunisienne.

Avec Chez Nous., Camélia cherche donc à être accessible et à représenter tout le monde. Ce qui l’importe par-dessus tout, c’est d’avoir un impact positif là où elle est née, mais également là d’où elle est originaire. Elle travaille avec trois ateliers, dont un en Tunisie. “C’est super important pour moi, surtout que j’exploite cette binationalité. “

Représenter la diversité

J’ai toujours eu une passion pour la mode, comme pour plein d’autres domaines, mais c’est dur de se sentir intégré.e. Plutôt que d’attendre d’être représentée, je me suis dit que c’était le moment que je me représente.”

La représentation et la célébration de la diversité passe par le casting, mais aussi par l’assortiment de taille. Chez Nous. propose un assortiment qui va du double xxs au triple xxxl.J’ai pensé une offre qui puisse correspondre à tous et qui ne discrimine pas en fonction du genre, morphologie ou origine.

Les conseils de Camélia pour consommer la mode autrement

En termes d’alternatives, la première chose qui peut être faite, c’est de s’intéresser aux choses qu’on possède déjà. Porter nos pièces de différentes façons. La mode éthique commence à se développer, se renseigner sur ce qui existe peut aider à trouver des pièces accessibles. Enfin, le seconde-main est aussi une très bonne alternative.”

Les conseils de Camélia pour consommer la mode autrement

Une expo : Divas, qui met en valeur les grandes femmes du monde arabe.

Des personnalités inspirantes : Azzedine Alaïa, grand couturier franco-tunisien et Farida Khelfa, actrice, réalisatrice de documentaires et ancien mannequin franco-algérienne.

Envie de soutenir cette marque engagée qui célèbre la diversité ? Participez à la campagne de crowdfunding de Chez Nous. Ça se passe ici !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On est sur les réseaux !

Si jamais tu veux nous écrire…

infos@origines.tv

Qui sommes-nous ?

On te dit tout ici !